10-1 commandements en études de santé

Les études en sciences de la santé ne sont pas du gâteau. En me basant, sur mon expérience personnelle, les succès, les échecs et celle de mes camarades, je me permets de proposer un petit guide de survie. Une chose est sûre, quelque soit la difficulté, le plus important est de s’adapter et de s’en sortir. Comment donc faire pour avoir une vie plus agréable en étude de santé ?

Apprendre à aimer ce qu’on fait

Université de sciences de la santé

La première année est l’année où on ne comprend pas l’importance de ce qu’on fait. On pense qu’on est loin du but. Au fil de l’année, on observe une légère complication des évènements : la masse de cours, la vitesse à laquelle les professeurs avancent, la pression, la sensation de ne pas avancer par rapport aux autres. Tous ces facteurs ainsi que l’oubli de l’objectif final conduisent très vite au découragement.

L'éternelle question que se pose l'étudiant en santé est : vais je vraiment vivre ce calvaire pendant 3, 6 ou 7 ans ? Cliquez pour tweeter
Pharmacien sciences de la santé

Le mieux c’est de garder à l’esprit, qu’ on deviendra médecin, pharmacien, assistant social ou nutritionniste diététicien. Aussi, se souvenir de l’impact qu’on aura sur la population et le développement du pays en apportant la santé à la masse est d’une aide considérable.

Amour des études en sciences de la santé


Un agent de santé c'est important. C'est la base du développement Cliquez pour tweeter

Une population qui n’est pas en bonne santé ne peut travailler convenablement. Rester focus sur les objectifs et les motivations réelles aide considérablement.

Objectifs en études  de la santé

Parfois ce sont les parents qui forcent le choix de la filière ou on est là parce qu’on a rien trouvé de plus intéressant ou encore parce qu’on est boursier (Eh oui ! On n’est pas tous des passionnés). Cependant au cours du parcours, il faut se fixer des objectifs à long terme et à court terme en fonction de la filière.

Au cours de notre évolution en fac de santé, nous avons obligation d'excellence. En effet, c'est sur la vie de nos pairs que nous travaillons. Cliquez pour tweeter

La présence au cours est importante

Présence au cours en sciences de la santé

Les premiers jours à la fac, déboussolés, les conseils d’aînés sont le premier recours. Dans cette ribambelle de conseils, certains suggèrent que la présence au cours est aléatoire. Absurde ! Être présent et participer au cours aide à fixer certaines notions importantes. Aussi, c’est en participant au cours qu’on sait vraiment ce sur quoi le prof insiste, la préparation des compositions n’est ainsi que meilleure.

Trouver son type de mémoire

Mémoire en sciences de la santé

Pour s’en sortir, il faut vite trouver son type de mémoire : mémoire sémantique, mémoire épisodique, mémoire perceptive ou mémoire photographique. Trouver son type de mémoire permet d’adopter la stratégie optimale le plus tôt possible.

En effet, si vous avez une mémoire photographique, en plus des cours, visionnez des images et ou vidéos YouTube explicatives . Cliquez pour tweeter
Mémoire en sciences de la santé

Si votre mémoire est plus perceptive, alors il faudra aller au labo pour vous familiariser avec le personnel et les expériences utiles pour mieux comprendre les cours. Connaître son type de mémoire permet aussi de faire des exercices de mémorisation quotidiens.

Apprendre au jour le jour

Apprendre au jour le jour en sciences de la santé

A la fac, les cours sont très volumineux. La solution est d’apprendre au jour le jour. Vous pourrez donc maîtriser de petites portions du cours au fur et à mesure de l’évolution. La révision sera ainsi plus facile et la maîtrise des cours, plus optimale. Résultat : les compositions sont moins stressante beaucoup plus sûres.

Faire du lot d’épreuves, son meilleur ami

Lot d'epreuves en études de santé

Le recueil d’épreuves est un ensemble des évaluations proposées par les professeurs. Il contient les épreuves classées des plus anciennes au plus récentes. Elles aident à cerner les professeurs ainsi que leur manière de poser les questions. Aussi, traiter toutes ces épreuves permet de brosser l’ensemble du cours la plupart du temps. On peut ensuite fixer en memoire le reste du cours sur une base solide.

Un conseil : traitez impérativement toutes les épreuves avant d'aller vous asseoir en salle de composition. Cliquez pour tweeter

Savoir s’organiser

S'organiser ; sciences de la santé

S’organiser ce n’est pas seulement avoir un emploi du temps. C’est aussi se fixer des objectifs à court et à long terme. L’emploi du temps doit également s’adapter à la personne et à ses loisirs. Il doit éviter d’être rigide afin de donner un peu de liberté à son utilisateur. Il doit également contenir le temps de distraction de son utilisateur afin de ne pas être trop contraignant. Pour plus d’astuces sur comment organiser votre temps, abonnez vous a la newsletter de Irawo Talents


L’objectif : la première session

Première session en études de santé

Beaucoup travailler pour la première session est l’idéal. En première session généralement, les épreuves sont plus simples. Avoir la première session, c’est aussi s’assurer de ne pas subir le stress de la session de rattrapage et d’avoir des vacances complètes.

Bref la première session c'est le feu 🔥🔥🔥🔥 Cliquez pour tweeter

Au rattrapage, rien n’est perdu

Rattrapage en études de santé

Les étudiants se découragent souvent après les premiers résultats. Ils pensent à tort que tout est perdu.

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir

Tant qu'il y a une deuxième chance, le passage est encore possible Cliquez pour tweeter
Rattrapage en étude de santé

Les rattrapages sont certes stressants mais ils permettent d’apprendre le cours de long en large et de vraiment le maîtriser. Au rattrapage, rien n’est perdu. Il faut prendre sa vie en main, bosser dur (passer des nuits blanches si possible), trouver ce qui n’a pas marché la première fois et le corriger. En gros les rattrapages, il ne faut pas en avoir peur.

En première année à la première session ,je n'avais validé que 23% des crédits, après les rattrapages, je passais en validant les 80% requis. Il faut y croire et y travailler. Cliquez pour tweeter


Soyez positif et soyez sûrs de vous

Positivité en sciences de la santé

Être positif, ça compte. La fac est déjà assez déprimante pour que votre vie soit alourdie par des idées négatives.

Cliquez pour tweeter

Si un jour quelqu’un vous demande qui est le seul qui passera dans votre amphi, repondez lui tout simplement que c’est vous. Soyez sûr de vous. Vous êtes là pour gagner. Éviter de vous comparer aux autres également; votre vie sera deux fois plus déprimante: travaillez juste à bien faire ce que vous faites.

Parfois, il faut accepter d'être le seul qui compte. Un peu d'égoïsme pimente la vie. Cliquez pour tweeter

Priez également beaucoup quelques soient vos croyances. Dieu aime et aide ses enfants.

La prière vous aidera à avoir un soutien solide et à ne pas perdre la boule pendant l'année scolaire. Ora et Labora Cliquez pour tweeter

J’espère, d’une certaine façon, que ces petits conseils vous aideront à valider votre année. Toutefois ils ne sont pas exhaustifs. Au fil de votre expérience ,vous tirerez vos propres leçons. Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à en parler en commentaires.

3.8 (76%) 5 vote[s]
Avatar

Pharmacien en devenir, amoureux de plante et de technologie, je rêve de changer un jour de visage de la profession. Si Ips, était un jardin, je serais le gimgembre du jardin. Vu que je me considère comme ce piquant, cette épice qui pimente la vie de IPS.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 3 =